On sait que 1 siècle avant notre ère, les Chinois connaissaient déjà la levure de riz rouge. En plus de ses usages culinaires, ils lui attribuaient la propriété de favoriser une bonne circulation du sang et de soulager l’indigestion et les problèmes intestinaux. Dans le Ben Cao Gang Mu-Dan Shi Bu Yi (ouvrage sur la pharmacopée traditionnelle chinoise écrit de 1368 à 1644), on trouve une description détaillée du processus de fermentation du riz pour obtenir la levure rouge de riz médicinale.

Le produit Xuezhikang a été mis au point et breveté en Chine par un professeur de l’Université de Pékin dans les années 1980. En Asie, 3 suppléments normalisés sont offerts en vente libre et sont approuvés en tant que Chinese Medicine par les autorités médicales, ce qui signifie qu’ils répondent à certains critères de fabrication, d’innocuité, d’étiquetage et de suivi des effets indésirables. Ils sont commercialisés sous le nom de Xuezhikang en Chine, et de Hypocol, Lipascor ou Liplysar dans les autres pays asiatiques.

États-Unis : la saga judiciaire, issue d’intérêts fortement commerciaux.

Dans les années 1990, la société Pharmanex a lancé le produit Cholestin® en Amérique du Nord. Cet extrait de levure de riz rouge affichait une teneur normalisée en monacolines, soit au moins 4 %, dont 2 % de lovastatine ou monacoline K. Cette Levure de riz rouge  avait aussi fait l’objet d’essais cliniques concluant à son efficacité pour normaliser le Cholestérol.

Ce complément alimentaire obtint rapidement la faveur du public en raison de son efficacité et de son prix, beaucoup moins élevé que celui des statines de synthèse. Cependant, la Food and Drug Administration (FDA) américaine, chargée de réglementer la commercialisation des médicaments, considérait la Levure de riz rouge comme un médicament non encore approuvé et a ordonné son retrait du marché.

À la suite de plusieurs batailles juridiques, Pharmanex a abandonné la production de son produit à base de levure de riz rouge. L’entreprise a cependant conservé le nom de Cholestin®, sous lequel elle commercialise un produit contenant des lipides marins et des extraits de fruits, La composition est à base de flavones poly-méthoxylatées extraites des agrumes, du géraniol, ainsi que l’acide eicosapentanoïque et l’acide docasahexanoïque, des acides gras essentiels trouvés dans les lipides d’organismes marins afin de gérer efficacement le Cholestérol.

En 2007, la FDA a averti les fabricants vantant les propriétés anticholestérol de leurs compléments alimentaires de levure de riz rouge qu’ils contrevenaient à la loi en commercialisant un médicament non approuvé. La FDA a aussi recommandé aux consommateurs d’éviter ces produits. Les produits n’affichant pas d’allégation semblent tolérés, même si en principe, ils contreviennent aussi à la loi.

Très récemment, l’Europe par l’organisme EFSA a autorisé à la Levure de riz rouge, un claim pour normaliser le cholestérol sanguin pour la consommation de 10 mg de Monacoline K par jour, autorisant de facto la vente de Levure de riz rouge en Europe ; alors que la levure de riz rouge était jusqu’à présent, plus ou moins autorisée dans les différents pays européens.

La Levure de riz rouge a aujourd’hui beaucoup de succès, grâce à son origine naturelle et le fait que son dosage en actifs est faible, évitant ainsi de nombreux effets secondaires des statines, même si les principes actifs agiraient de façon similaire entre levure de riz rouge et statines.

http://www.pharma5avenue.com/cholesterol-levure-de-riz-rouge-omega-3/1175-arkopharma-bakol-plus-concept-levure-de-riz-rouge-sans-citrinine-et-policosanol-lot-de-2-boites-de-60-gelules-promo.html

http://www.pharma5avenue.com/cholesterol-levure-de-riz-rouge-omega-3/1045-fenioux-staticoncept-q10-evolution-lot-de-2-boites-de-60-gelules-promo.html